Appel à soutien aux militants girondins en procès – Communiqué ANV Gironde

4 des huit prévenu.e.s girondin.e.s et leur convocation au tribunal.

Appel à soutien aux militants girondins en procès pour le décrochage de portraits d’Emmanuel Macron

Bordeaux, le 23/08/2019 

Le procès de huit militants écologistes girondins aura lieu à Bordeaux le 13 décembre 2019. 

Ces activistes non-violents sont accusés de vol en réunion et par ruse pour le décrochage de portraits du Président de la République au sein de plusieurs mairies de Gironde, dans le but de dénoncer symboliquement l’inaction climatique et sociale du gouvernement.

Un rassemblement de soutien aux militants aura lieu au Parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux le jour même du procès. 

Le 13 décembre prochain se tiendra le procès de huit activistes du groupe local de Gironde d’Action Non-Violente COP21 au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux pour le décrochage de portraits du Président de la République actuel dans des mairies de Gironde. Tandis que les prévenus risquent jusqu’à 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende pour vol en réunion et par ruse, une neuvième personne subira un rappel à la loi. En décrochant des portraits d’Emmanuel Macron, ces activistes dénoncent symboliquement l’inaction climatique et sociale du gouvernement actuel devant l’urgence de prendre des mesures ambitieuses en faveur de la protection de l’environnement et de la réduction des inégalités.

Ce sont au total dix-huit militants girondins qui ont participé le 28 mai dernier au décrochage de cinq portraits présidentiels dans les mairies d’Audenge, Biganos, Gujan-Mestras, La Teste de Buch et Le Teich. Six autres portraits ont été décroché avec succès dans des mairies du Médoc le 12 juillet. Ces activistes répondent à l’appel de plus dequatre-vingts personnalités à décrocher cent vingt-cinq portraits d’ici le G7 qui aura lieu à Biarritz du 24 au 26 août 2019. Cet objectif de cent vingt-cinq portraits décrochés, atteint depuis sur l’ensemble de l’Hexagone, représente le nombre de jours qu’il aura fallu à la France en 2018 pour dépasser son empreinte écologique. Cela signifie que si l’humanité vivait comme un Français moyen, à partir du 5 mai la Terre aura donné toutes les ressources qu’elle est capable de régénérer en une année.

Faisons ensemble le procès de l’inaction climatique et sociale du gouvernement. Nous appelons à un rassemblement de soutien auprès des décrocheurs de portraits , le 13 décembre prochain, jour même du procès, devant le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux à partir de 12h00. A ce jour, dix-sept autres procès sont programmés dans plusieurs villes de France, impliquant cinquante-sept militants ayant participé aux décrochages.

Plus d’infos sur : https://decrochons-macron.fr/decrochages/

13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *