Aller à l’encontre des clichés sur les ouvriers et les écolos – Communiqué ANV Gironde

« Aller à l’encontre des clichés sur les ouvriers et les écolos » par ANV Action Non-Violente COP 21 – Gironde et Cgt Ford

Le comité d’entreprise de l’usine de Ford a accueilli une drôle de cérémonie, ce mardi 16 juillet à 14h. 9 activistes groupe Action Non Violente COP 21 Gironde, ont remis 6 portraits présidentiels à une dizaine d’ouvriers de l’usine Ford de Blanquefort, qui luttent depuis des mois contre la fermeture de leur usine. Pourquoi des militants pour le climat ont-ils remis leurs précieux trophées – des portraits réquisitionnés dans différentes Mairies suite à l’appel à en décrocher 125 avant le G7 de Biarritz – à des ouvriers qui veulent maintenir leurs emplois dans l’industrie automobile ?

« Un des buts de cette remise, c’est de casser des idées fausses sur les uns et les autres, explique Gaëtan, un membre du collectif pour le climat. Non, les écologistes ne sont pas indifférents au sort des employés des industries polluantes. » Philippe Poutou, surenchérit : « Ce n’est pas parce qu’on produit des voitures qu’on ne s’intéresse pas à l’écologie. On se bat aussi pour l’environnement, mais on doit aussi pouvoir gagner sa vie ! ». Chaque groupe présente son histoire et son combat, et remercie l’autre pour son engagement. Les applaudissements chaleureux montrent le plaisir de lever des barrières artificielles.

« Nous avons un adversaire commun »

L’autre sujet important qui anime les discussions, c’est le terrain de lutte commun. Le capitalisme est rapidement montré du doigt. Pour les uns comme pour les autres, si les mesures pour le climat sont si faibles, et si on ferme des usines pourtant rentables, c’est parce que les intérêts de l’argent prévalent sur ceux du vivant, humains inclus. Et tout le monde s’accorde sur la nécessité de faire front commun, face à un président reconnu par tous comme étant du côté de l’argent.

Les deux collectifs insistent sur la nécessité de créer des liens entre les différentes luttes. Les ouvriers de Ford rappellent qu’ils sont actuellement mobilisés aux côtés des squats bordelais, que la nouvelle préfète fait évacuer à un rythme inédit. Pour eux, la même logique financière est à l’oeuvre : on chasse les nombreux pauvres pour faire place nette aux quelques riches. Les militants d’ANV COP 21 racontent eux que les 6 portraits présidentiels ont été réquisitionnés dans le Médoc, là où la misère sociale est immense et les dégats liés aux pesticides sont considérables pour que les grands chateaux puissent prospérer.

« Fin du monde, fin du mois, même combat »

Après une demi heure de présentation mutuelle, de remerciements croisés, et d’encouragement collectifs, les militants d’ANV COP 21 remettent solenellement les 6 portraits aux Ford, derrière une grande banderole où l’on peut lire « Fin du monde, fin du mois, même combat ». Pour les militants climat, on ne peut pas se satisfaire de la fermeture d’une usine automobile : la production est simplement délocalisée, ce qui signifie des normes environnementales souvent moins regardantes et davantage de transports. Ce qu’il faut d’après eux, c’est que l’appareil productif soit mis au service de la Transition écologique. A peu près ce que défendent les ouvriers de Fords, pour qui l’usine a reçu tellement d’aides publiques (50 millions d’euros) qu’elle devrait de facto être rendue publique, pour que l’appareil productif serve le bien commun.

Le combat pour les Fords n’est pas terminé : ils ont déposé un recours pour licenciement sans cause écomonique réelle. Les deux collectifs se sont promis d’être présents l’un pour l’autre : le 21 septembre au Krakatoa pour la soirée de soutien aux ouvriers de Ford, et le 24 et 25 septembre à Blanquefort pour la Caravane des Possibles, organisé entre autre par ANV Action non-violente COP21.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *